Les ablutions

 

Entre deux réveillons, voici un texte que j’avais écrit il y a quelques années déjà. Maintenant que j’ai un endroit où je peux vous les faire découvrir, je ne vais pas m’en priver 😉 bonne fin d’année 2017 à tout le monde!

 

L’eau chaude commença à couler. Des gouttes ricochèrent sur le carrelage blanc de la salle de bain, et petit à petit, la baignoire se remplit. Une pincée de sels fut ajoutée à l’eau claire.

Le robinet fait du bruit. Un bruit de cascade tranquille. Pendant ce temps-là, l’eau de la bouilloire arriva à ébullition. En deux pas, je rejoins la cuisine.

 

L’appartement est petit. Coquet, dira-t-on.

 

Une boule à thé m’arriva dans les mains, machinalement. Je plongeais la main dans la boîte d’Oolong. Les brisures de thé en vrac sont agréables à toucher, à manipuler. J’inspire. J’ai hâte de boire cette odeur de pelouse coupée.

La théière remplie, je l’installe à côté de la baignoire, qui est à moitié remplie. Je tourne le robinet, qui fait alors un bruit de cascade furieuse. Ma baignoire va-t-elle décoller ?

Je retourne dans la cuisine choisir une tasse qui conviendra à ce moment de détente. Mon œil s’arrête sur un mug, offert par une amie lors de la crémaillère du mois dernier. Parfait. Elle rejoint la théière sur une chaise pliante pour pouvoir l’attraper plus facilement une fois installée. Toutes les chaises sont pliantes chez moi.

 

L’appartement est très petit. Très coquet, dira-t-on.
Je laisse le temps d’infuser. Assise sur le côté du bain, je caresse l’eau, et juge ainsi de la température. J’inspire encore. L’odeur du liquide devenu vert pâle se mélange à celui des sels de bain, mais aussi à l’odeur d’huile de sésame dont j’ai enduit mon corps  et mes cheveux.

Décompression.

On ne pense plus à rien d’autre qu’à son corps. On se reconnecte avec les sensations. On oublie la lassitude de la journée, pour uniquement prendre soin de soi. On se papouille, on se prélasse, on se tâte. On vérifie ça et là l’état de sa chair.

La baignoire est  bientôt remplie.

J’en profite pour me glisser dans l’eau. Un pied, puis l’autre. C’est chaud. C’est réconfortant. Je remue encore l’eau pour faire dissoudre les sels. Et enfin, je m’assoie, et me tourne vers ma tasse de thé, bien vert à présent. La transpiration commence à ruisseler sur mon épiderme. J’ai l’impression d’être dans un sauna, la boisson réchauffe l’intérieur alors que le bain réchauffe l’extérieur. Mes muscles se détendent.

Le robinet, en deux tours, se tait enfin.

Je refais le cours de ma journée, afin de n’en garder que le meilleur. Stay positive.

Après avoir siroté quelques lampées, je profite que ma peau soit huilée pour la raser de près. La chaleur aide le processus. Peut-être que j’en profiterai pour mettre une jupe demain. Je reste encore dans l’eau, à profiter de l’instant. Ensuite, je commence à me savonner, tout en faisant couler le bain. Le siphon avale tout. Eau, huile, poils, savon… Je sors le shampoing. Je détache mes cheveux : ils ont tellement apprécié le soin qu’ils bouclent. Cela m’amuse. Je finis par me rincer au pommeau, tout en donnant un dernier coup de jet pour nettoyer la céramique. J’essore mes cheveux. J’attrape une petite serviette, et je les enturbanne, après les avoir tapoté contre l’éponge.  Une grande serviette vient s’enrouler autour de mon corps. Je suis totalement détendue, j’en profite pour faire craquer mon dos en me mettant en torsion.

Je m’approche du miroir. J’ai oublié, comme à chaque fois, de me démaquiller. Je ressemble à un panda. Mais avec un disque de tissu (les cotons démaquillants et jetables n’ont plus leur place chez moi depuis quelques mois), et une lotion adaptée, hop, je retrouve mon regard clair. Je touche de nouveau ma peau, mes bras, mes jambes. Je suis toute douce. Et satisfaite.
Je me dirige vers la chambre pour revêtir ma nuisette, et mon yukata qui me sert de robe de chambre. En deux pas, c’est fait.

L’appartement est petit. Et moi, coquette, dira-t-on.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s